a
Contact
Locations

New York
London
Berlin

Follow us

Villa Louvier

Saint Symphorien d’Ozon, Rhône

Ouverture au public: 18 septembre 2021

Une histoire familiale, une usine, une maison.

 

Le domaine Dupoizat composé d’un jardin, d’une orangerie et d’une ancienne écurie et situé au centre de St Symphorien d’Ozon, est emblématique du patrimoine industriel de St Symphorien. L’usine de chaussures se tenait à l’arrière de la maison, aujourd’hui remplacée par les services techniques de la Ville. Le patrimoine restant, laissé en déshérence pendant plusieurs années, est réhabilité et transformé pour créer un CCAS  et un centre patrimonial en cœur de ville.

Le projet scénographique se trouve donc au RdC de la Maison, pour retracer l’histoire de la ville, son patrimoine, ses savoir-faire (impression sur tissu et galoches) et ses milieux naturels.

 

Fiche technique

Salle d’exposition 120 m²

Budget des travaux 160 000 € HT

Ouverture au public prévue en juin 2021

AMO / MOE scénographie

Phase étude (APS, APD, PRO)

Création du parcours, adaptation du contenu en lien avec la muséographe,

création des cimaises, panneaux et mobiliers

Intégration du graphisme et du multimédia

Conception et intégration de l’éclairage

Phase appel d’offre (ACT)

Rédaction des CCTP

Consultation des entreprises

Phase chantier (EXE, DET, AOR)
Suivi de fabrication, suivi de chantier

Intégration des objets, du graphisme et des audiovisuels

Durée du chantier, 3 mois

Gestion du budget scénographie

Muséographe, Elsa Olu

Mandataire scénographe, Sophie Couëlle.

Graphisme, Charlotte Clément.

Réalisateur audiovisuels, Histoire d’Images – Georges Auzolat

MOE architecturale, Agence Molnar Piccinato

Contact : Thierry Giraud, historien, chef de projet / Fabrice Piolat, directeur services techniques mairie

 

Intentions scénographiques et graphiques

Une maîtrise d’œuvre architecturale a été choisie pour l’ensemble des bâtiments et une maîtrise d’œuvre scénographique pour la scénographie du RdC du centre patrimonial et son accueil.

La conception de la scénographie est basée sur la conservation de l’esprit XIXe de la maison : les pièces ont été conservées ainsi que les boiseries et les plafonds. Les panneaux graphiques et les supports ont été définis en fonction des boiseries , avec un dessin reprenant les moulures, ainsi que les socles. Tous les éléments multimédias ont été intégrés aux panneaux pour se fondre dans l’ensemble. La circulation a été pensée de manière à ce que le public fasse le tour du RdC sans repasser par la même pièce.

Un choix de couleur très dynamique a été fait pour donner un côté contemporain à la maison.

Pour chaque pièce correspondant à une thématique, une couleur différente a été choisie avec une déclinaison pour les panneaux graphiques.

2 anciens vaisseliers ont été transformés en alcôves, chacune occupée par les thématiques de l’impression sur étoffes et les galoches : restitution d’atelier avec tous les outils pour les 2 espaces, avec des films de savoir-faire pour donner un côté vivant au lieu. Des écrans de 32’’ ont été choisis pour ces petites pièces.

 

Tout au long de la visite, des petits écrans de 12’’ intégrés aux panneaux avec de très beaux films approfondissant les thèmes apportent du mouvement à l’espace.

Une vidéo-projection est positionnée à l’entrée comme introduction à l’espace.

Une autre vidéo-projection est positionnée dans la salle 1 avec un multimédia sur l’histoire de la commune au XXe.

 

D’autre part, l’éclairage a été conçu en même temps que la scénographie, et la mise en éclairage réalisée par Sophie Couëlle également.